Dolmens et menhirs

menhir du bois de Cumeray

menhir du bois de Cumeray

Aucune région de l’Anjou ne fut plus abondamment peuplée de monuments mégalithiques.
Un important village néolithique occupait le petit plateau (près de l’actuel cimetière), et a donné des milliers d’outils de silex taillés et de haches polies.

Dans les bois en direction de Fontaine s’alignent sept menhirs, dont cinq debout et deux couchés, la pierre longue de Saint Gondon (la plus orientale), la pierre de Nézan (la plus occidentale).

stèle féminine de la fertilité

stèle féminine de la fertilité

Il existe en outre les menhirs de Bessé, de Norgevault, de la Filousière (hauteur 4.80 m), des Varennes, de Cumeray. Il existe également le dolmen de Cumeray, de forme polygonale, deux tumulus près du menhir de Cumeray et le petit dolmen sur le flanc Sud de la butte du Houe lesquels ont fourni des objets néolithique, du bronze et une stèle féminine de la fertilité.

Ces lieux furent fouillés au début des années 1960 par Jeanne et Camille FRAYSSE et Michel GRUET. Une partie de ces collections sont exposées, sous vitres, à l’entrée de la mairie.

dolmen

dolmen

Lire « La station atelier du Thoureil », de Camille FRAYSSE, « inventaire des mégalithes en Anjou » de Michel GRUET.

Dans ces bois chargés, la magie de ces lieux résonne toujours.